NETTOYAGE DU SITE FLEUR DE SEL

Bonjour,

 

Nous sommes de nouveau intervenu ce Jeudi 23 matin pour sécuriser en partie un autre site d’escalade.

Cette fois-ci nous étions en équipe réduite, juste 2 personnes bénévoles du Comité Régional D’escalade.

Ce site a été équipé il y a une dizaine d’année avec différents types d’ancrages pour tester leur usure en milieu fortement corrosif. C’est l’heure du bilan et il n’est pas terrible puisque l’ensemble des différents points posés à l’époque ont souffert de la forte corrosion due au milieu marin.

Certains étaient devenus dangereux et l’intervention du jour avait pour but de les enlever. Chose faite.

L’ensemble du site sera déséquipé (charge de travail conséquente) dès que les moyens financiers et humains le permettront. L’éventualité d’un rééquipement sera discuté avec les différents acteurs du milieu.

Malgré l’intervention de ce matin le site reste dangereux et ne doit plus être grimpé en aucun cas!!!!!


 

Nous tenons à rappeler que tout grimpeurs doit connaitre ces règles indispensables à sa sécurité :

“Tout conseil, toute aide, ne dispense pas celui qui les reçoit ou les utilise d’évaluer les risques auxquels il peut s’exposer suite à son engagement dans la voie, la course ou l’itinéraire choisi. Il est donc nécessaire que le pratiquant :

  1. • s’assure par tous les moyens possibles (examen visuel, bibliographie, renseignements communiqués par des tiers dont il doit apprécier la fiabilité, etc.) que l’itinéraire ou la voie correspond à son propre niveau technique et sa propre expérience
  2. • s’assure également par tous les moyens possibles que l’aménagement ou équipement en place est suffisant en quantité et en qualité, compte tenu de son niveau, de l’équipement personnel dont il dispose et de l’estimation qu’il fait de ses risques de chute ou d’accident ;
  3. •choisisse et sache utiliser les moyens et matériels de protection adaptés, en fonction de son propre niveau, à l’itinéraire choisi et aux conditions géographiques et météorologiques possibles ;
  4. •sache reconnaître un terrain ou une prise instable, un aménagement ou un ancrage vétuste ou inapproprié ;
  5. sache renoncer s’il estime que l’itinéraire où il s’est engagé présente des caractéristiques qu’il ne peut maîtriser compte tenu de son niveau (terrain instable, mauvais rocher, équipement jugé insuffisant, conditions météorologiques, crevasses, risque d’avalanche ou de crues, etc.).” Source FFME

En cas de doute sur  ces compétences il est fortement conseillé de se rapprocher d’un des clubs d’escalade de l’île pour pallier à ces lacunes.


 

Quelques photos


Ce contenu a été publié dans Escalade. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.