Commission Sites Naturels d’Escalade (SNE)

La commission SNE du Comité Régional (CR) a 3 grandes lignes directrices :

1- Défendre la pratique de l’activité et les intérêts des pratiquants.

Notre pratique de l’escalade peut se trouver menacée, réduite ou interdite dans différentes situations. Notre objectif est de prévenir les sources de conflits et de trouver le meilleur compromis pour tous.

Par exemple :

  • Les sites d’escalade peuvent faire l’objet d’aménagements lourds (travaux routiers). Lors de la construction de la Route des Tamarins le travail du CR a permis la préservation du site de bloc des Avirons qui sinon aurait été anéanti.
  • Des propriétaires privés peuvent interdire l’accès à différents sites pour des motifs variés ou être réticents à l’équipement d’une nouvelle falaise. Le CR se pose alors en médiateur pour trouver des solutions.

La pérennité de notre activité passe aussi par une défense et un respect de l’environnement.

Les projets, en cours, de restauration de la flore endémique sur des sites de l’Ouest et une étude sur la cohabitation Grimpeur / Paille en queue sont l’illustration de notre implication dans ce domaine. Nous travaillons en collaboration avec le Parc National, la DIREN, le Conservatoire du littoral, l’ONF, la SEOR …

Des conventionnements de sites sont proposés et signés, comme pour les sites d’intérêt national de Fleurs jaunes et du Piton de sucre.

2- Développer et sécuriser la pratique

Equiper, rééquiper, entretenir  aux normes de sécurité (dont la FFME est la garante) les falaises et sites de bloc est une part importante du travail de la commission. Ces actions sont menées pour répondre aux besoins de tous les publics : découverte, initiation, perfectionnement, haut niveau.

Le site internet du CR permet de diffuser  des informations pratiques sur l’évolution des sites : accès, problème de sécurité, interdiction temporaire, problème environnemental spécifique, etc.

Ce développement est accompagné par une réédition et / ou une création de topos édités de bloc ou de falaise.

3- Organiser la pratique de l’activité.

Il s’agit de réunir l’ensemble des acteurs (associatifs, professionnels, scolaires …) pour travailler ensemble, coordonner nos actions et prendre en compte les besoins de chacun. Un Plan Régional d’Equipement est édité chaque année.

La commission fonctionne grâce aux subventions de La Région et du CNDS, aux recettes des ventes du topo et aux subventions allouées par des collectivités.

La commission est composée de 4 bénévoles mettre un lien vers l organigramme

De nombreuses bonnes volontés et l’embauche ponctuelle de professionnels viennent renforcer l’équipe de base sur chacun des différents projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *